Skip to main content

Glossaire

glossaire BIAT CAPITAL RISQUE

Ce glossaire a pour objectif de faciliter la compréhension et la lecture des informations relatives au capital investissement. Il est donné à titre indicatif et ne saurait avoir une quelconque valeur contractuelle.

E

  • EFFET DE LEVIER
    L’effet de levier désigne les techniques qui ont pour objet d'amplifier les rendements de l’investisseur, en ayant recours à l’endettement. L’emprunt permet de financer des investissements avec un minimum de fonds propres, en tablant sur un taux de rentabilité de l’actif supérieur au taux de crédit. Le remboursement de l’emprunt sera généré par l'activité de l'entreprise et l'augmentation des dividendes.

F

  • FINANCEMENT MEZZANINE
    Le financement mezzanine désigne le financement d'une acquisition en combinant des obligations ou prêts subordonnés et un financement par actions : c’est un mélange de dette et de capital (par des BSA ou OCA en général).
    Produit intermédiaire entre le capital et le prêt senior, il est remboursé après celui-ci et offre donc une rémunération supérieure.
  • FONDS DE FONDS
    Le fonds de fonds désigne un OPCVM composé non pas de titres (actions ou obligations) mais de parts dans d’autres véhicules collectifs de placement (Fonds commun de placement à risque - FCPR, Sicav…).

G

  • GARANTIE D'ACTIF ET DE PASSIF (GAP)
    La garantie d’actif et de passif est un document qui engage les actionnaires dirigeants d'une société lorsqu'ils cèdent les actions de celle-ci, en totalité ou partiellement. Ils doivent indemniser l’acheteur si l’actif diminue ou si le passif augmente après la cession, pour des causes antérieures à la cession. La GAP protège notamment le repreneur contre des actifs surévalués ou des dettes dissimulées.
    Ce document atteste l'exactitude de toutes les informations transmises et notamment les comptes.
  • GOODWILL
    Le goodwill est la différence entre le montant de l'actif figurant au bilan d'une entreprise et le prix qu'un acquéreur est prêt à donner, en tenant compte notamment des actifs matériels et immatériels (valeur du fonds de commerce, notoriété de la marque...).

H

  • HANDS ON / HANDS OFF
    Les équipes de capital-investissement qui apportent un appui actif au management, notamment par leurs expertises et contacts, au bénéfice des sociétés dans lesquelles elles investissent sont décrites comme »hands-on ».
    Celles qui jouent un rôle d'actionnaire plus passif sont décrites comme « hands-off ».
  • HURDLE RATE
    Littéralement, taux d’obstacle, le hurdle rate correspond à une rémunération minimum garantie à l’investisseur avant tout intéressement de l’équipe de gestion. Le hurdle rate est généralement calculé en pourcentage des montants investis. Un intéressement élevé pour l’équipe de gestion devient plus acceptable pour l’investisseur si le hurdle rate est lui-même élevé : le gestionnaire touche alors un pourcentage des plus-values important, mais seulement au-delà d’un seuil lui-même élevé.

I

  • INTRODUCTION EN BOURSE
    L’introduction en Bourse d’une société consiste à mettre en vente des actions d’une société sur un marché organisé afin d’avoir accès au marché de capitaux. Une fois cotée, c’est le cours de Bourse, né de la confrontation entre l’offre et la demande, qui détermine la valeur de la société. L’introduction en Bourse permet alors à la société cotée de lever des capitaux en faisant appel public à l’épargne. L’introduction en Bourse est souvent l’occasion pour le capital-investisseur de céder sa participation.
  • INVESTISSEUR INSTITUTIONNEL
    Les investisseurs institutionnels sont des collecteurs d’épargne : banques, compagnies d’assurance, fonds de pension et organismes de placement collectif (Sicav, FCP) sont les principales sources des marchés de capitaux. Comme ils ne sont pas propriétaires de l’épargne collectée qu’ils investissent, la gestion de ces actifs est strictement réglementée ou « institutionnalisée ». Ils sont en général des investisseurs de long terme mais ne sont pas majoritaires dans les entreprises dans lesquelles ils investissent.
  • IPO - INITIAL PUBLIC OFFERING
    L’introduction en Bourse d’une société consiste à mettre en vente des actions d’une société sur un marché organisé afin d’avoir accès au marché de capitaux. Une fois cotée, c’est le cours de Bourse, né de la confrontation entre l’offre et la demande, qui détermine la valeur de la société. L’introduction en Bourse permet alors à la société cotée de lever des capitaux en faisant appel public à l’épargne. L’introduction en Bourse est souvent l’occasion pour le capital-investisseur de céder sa participation.

L

  • LBO (LEVERAGE BUY-OUT) ou RACHAT D'ENTREPRISE AVEC EFFET DE LEVIER
    Cette technique permet de racheter une entreprise avec un apport limité en fonds propres : la mise de départ est complétée par une forte proportion d'endettement utilisé comme effet de levier, dont le remboursement sera généré par l'activité de l'entreprise et l'augmentation des dividendes.
  • LEAD INVESTOR
    Dans un tour de table visant à faire entrer de nouveaux actionnaires, le chef de file ou lead investor analyse l’entreprise et effectue les due diligences (voir infra) au nom de tous les investisseurs ; il est souvent le plus gros apporteur de capitaux, mais il peut être aussi, compte tenu de ses compétences dans un secteur donné, le plus qualifié pour faire ces vérifications.
  • LIQUIDITE
    L’action d’une société est dite liquide lorsqu’elle s’échange facilement et qu’elle permet aux investisseurs de la vendre ou de l’acheter aisément et rapidement. L’action d’une société non cotée, par définition, n’est pas liquide, puisqu’elle ne s’échange sur aucun marché officiel ; l’échange est bien sûr possible, mais il est par nature plus difficile à réaliser.

M

  • MBO (MANAGEMENT BUY-OUT) OU RACHAT D'UNE ENTREPRISE PAR SES CADRES
    Désignant les investissements en fonds propres pour le rachat majoritaire du capital d'une entreprise, le capital transmission peut prendre plusieurs formes :

    Le M.B.O. (Management Buy-Out), désigne le rachat d’une entreprise par ses dirigeants et, éventuellement, tout ou partie de ses salariés.

    Le L.M.B.O (Leverage Management Buy-Out) est un M.B.O. avec effet levier : l’acquisition est financée par un emprunt bancaire avec un coût inférieur au taux de rentabilité attendu de l’entreprise achetée.

O

  • OBLIGATIONS CONVERTIBLES EN ACTIONS
    Les obligations convertibles en actions (OCA)sont une catégorie, particulière d'obligations: leur remboursement peut être effectué par attribution d'actions selon une parité et des conditions fixées lors de l’émission.
    Le souscripteur d'obligations reste libre d’exercer ou non son droit de conversion.

P

  • PACTE D’ACTIONNAIRES
    Le pacte d’actionnaires est un contrat entre actionnaires d’une même société. Ce pacte gère leurs relations et peut porter, notamment, sur le fonctionnement des organes de direction de l’entreprise, sa gouvernance, les modifications futures et conditions de cession du capital, les modalités de sortie de l’investisseur financier…
  • PER : PRICE EARNING RATIO
    Le PER est une méthode d'évaluation du prix d'une société. Le PER est obtenu en divisant la capitalisation boursière par le résultat net de l’entreprise. Théoriquement, plus le PER est faible, plus l'action est considérée comme étant bon marché..

  • PRE/POST MONEY
    On parle de valeur « pre money » d’une société non cotée quand la valorisation est faite avant l’apport en capital, et « post money » quand la valeur est calculée après l’apport en capital. La valeur post money est égale à la valorisation pre money plus l’apport en capital.
  • PRIVATE EQUITY
    En français « le capital investissement », le private equity est un apport de fonds propres ou quasi-fonds propres dans des entreprises, généralement non cotées, pour financer la pré-création, la création, le développement et la transmission, avec pour objectif principal, la réalisation de plus-values à long terme rémunérant le risque pris. Le capital investissement regroupe le capital amorçage, le capital-risque, le capital-développement, le capital-transmission ou le capital retournement.
  • PROTOCOLE D'ACCORD
    Un protocole d’accord définit les conditions d'entrée d'un investisseur dans le capital d'une société.
    Il se traduit souvent par une promesse d'achat de la part de l'investisseur ou de cession d'actions de la part du vendeur, exerçable dans un certain délai à des conditions financières précises.
BIAT Capital Risque offre aux particuliers, entreprises et institutionnels toute l’expertise de son équipe
Vous cherchez un moyen de financement pour la mise en place de votre projet ?
BIAT CAPITAL RISQUE
The website encountered an unexpected error. Please try again later.
Error: Call to undefined method stdClass::getPathname() in _system_rebuild_module_data() (line 1031 of core/modules/system/system.module).
_system_rebuild_module_data() (Line: 1108)
system_rebuild_module_data() (Line: 132)
Drupal\update\UpdateManager->getProjects() (Line: 111)
Drupal\update\UpdateManager->refreshUpdateData() (Line: 414)
update_refresh() (Line: 248)
update_cron()
call_user_func_array('update_cron', Array) (Line: 391)
Drupal\Core\Extension\ModuleHandler->invoke('update', 'cron') (Line: 223)
Drupal\Core\Cron->invokeCronHandlers() (Line: 122)
Drupal\Core\Cron->run() (Line: 75)
Drupal\Core\ProxyClass\Cron->run() (Line: 65)
Drupal\automated_cron\EventSubscriber\AutomatedCron->onTerminate(Object, 'kernel.terminate', Object) (Line: 111)
Drupal\Component\EventDispatcher\ContainerAwareEventDispatcher->dispatch('kernel.terminate', Object) (Line: 84)
Symfony\Component\HttpKernel\HttpKernel->terminate(Object, Object) (Line: 32)
Stack\StackedHttpKernel->terminate(Object, Object) (Line: 641)
Drupal\Core\DrupalKernel->terminate(Object, Object) (Line: 22)